Imprimer cette page

Les Chants du pays de ma mère

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les Chants du pays de ma mère

Les Chants du pays de ma mère

(Avazhaye sarzamine madariyam)

de Bahman Ghobadi

Iran

 

Les Chants du pays de ma mère

Réalisateur : Bahman Ghobadi

Scénariste : Bahman Ghobadi

Photo : Saed Nikzat, Shahriar Assadi

Musique : Arsalan Kamkar

Montage : Hayedeh Safiyari

Interprètes : Shahab Ebrahimi, Allah-Morad Rashtian, Faegh Mohamadi

Production : Bahman Ghobadi

Distributeur :
Colifilms Distribution
17 rue de Chéroy
75017 Paris
Tél : 01.42.94.25.43
Fax : 01.42.94.17.05
Mail : colifilm@club-internet.fr

Année : 2002

35 mm, Couleur, 103 mn
v.o. kurde s.t.f

Inédit

Sélection Un Certain Regard - Festival de Cannes 2002

Dans les mois qui suivent la guerre Iran-Irak, alors que les avions irakiens bombardent inlassablement les villages kurdes, un chanteur kurde iranien Mirza, accompagné de ses deux fils, Audeh et Barat, part sur une moto side-car sur les traces de sa compagne disparue. Hanareh était une chanteuse kurde célèbre. Ils vont, au cours de leur quête trouver l’horreur sous toutes ses formes: villages rasés, immenses charniers, femmes défigurées par les armes chimiques, orphelins regroupés dans des camps ; l’insupportable réalité du génocide kurde. La vie, elle, continue, parfois avec humour, lors des scènes cocasses entre le vieux père et ses deux fils, ou quand des chants s’élèvent contre les bombes. Un instituteur, dans une classe en plein air, alors que les bombardiers sillonnent le ciel, fait une leçon sur les avions.

Les chants du pays de ma mère, ou A marooned in Irak est le deuxième film de Bahman Ghobadi découvert en 2000 à Cannes avec Un Temps pour l’ivresse des chevaux pour lequel il reçut la Caméra d’or. Poésie, humour et musique sont ici les meilleures armes pour lutter contre l’indicible, partager, l’espace de quelques images, la tragédie de tout un peuple.

 

Éléments similaires (par tag)