Imprimer cette page

Le Silence des rizières

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le Silence des rizières

Le Silence des rizières

de Fleur Albert

Vietnam

 

Le Silence des rizières

Réalisateurs : Fleur Albert

Scénariste : Fleur Albert

Photo : Nara Keo Kosal, Stéphane Patti

Son : Stéphane Jourdain

Montage : Christine Aya

Musique : Wim Mertens, Jeff Rian et Palix

Production : La Huit, TV10

Contact :
La Huit
Marco Magraner
218 bis rue de Charenton
75012 Paris
Tél : 01.53.44.70.88
Fax : 01.43.73.75.33
Mail : marco.magraner@lahuit.fr

Année : 2004

DVCAM, Couleur, 90 mn
v.o. vietnamien s.t.f.

Inédit
Première mondiale

Maï est née en Indochine le 3 avril 1954, quelque part dans la jungle du Nord Vietnam occupée par les troupes Vietminhs quelques jours avant la chute de Dien Bien Phu. Sa mère Thuy Kham est vietnamienne, actrice et chanteuse de l’armée vietminh. Son père “André”, est Français et ancien résistant. En tant que cadre du Parti communiste, il est envoyé par le Comité Central en Indochine pour lutter aux côtés d’Ho Chi Minh. La famille ne rentre en France qu’en 1960 après 6 ans de clandestinité dans les pays de l’est.

Aux confins du déracinement de Maï et des souvenirs de sa mère lors d’un voyage au Vietnam, nous retrouvons les combattants de l’ombre liés à la lutte contre cette “sale guerre”. Télescopage entre histoire collective et destins individuels, il s’agit de revisiter cette guerre oubliée à travers ceux qui, comme le père de Maï croyaient à l’Internationale communiste. Les destins mêlés concentrent sous un jour cru ce que furent les enjeux d’une guerre de décolonisation et d’une indépendance nationale en pleine guerre froide. Que reste-t-il aujourd’hui de cet héritage ?

 

Éléments similaires (par tag)